Gaz naturel : comment est-il prélevé et transformé ?

Publié le : 30 mai 20224 mins de lecture

Le gaz naturel est le sujet phare du moment, notamment à cause de ce qui se passe à l’est de l’Europe. Il faut aussi savoir que le gaz naturel est une source d’énergie dont beaucoup de français dépendent. Il s’agit d’une énergie naturelle qu’il faut extraire du sol et qui doit être transformée avant de parvenir dans les milliers de foyers des pays européens.

Le gaz naturel : c’est quoi exactement ?

Le gaz naturel est une énergie fossile au même titre que le pétrole brut. Il est considéré comme une énergie première à cause de ses particularités dans la phase de transformation. En effet, tout comme l’électricité, le gaz naturel doit passer par une série de phases de transformations avant d’être utilisable. Le gaz naturel est très prisé pour un usage domestique. Il permet entre autres d’assurer l’alimentation des plaques de cuisson et de la chaudière. Toutefois, cette énergie fossile est aussi exploitée dans plusieurs autres domaines comme le transport ou encore l’industrie. Il est important de mentionner que l’utilisation du gaz naturel est en croissance constante depuis ces trente dernières années. Cela est principalement dû au fait qu’il présente une particularité environnementale exceptionnelle. Contrairement au pétrole, le gaz naturel n’émet pas de particules fines. Or, ces dernières ont des effets extrêmement nocifs sur la santé et sur l’environnement. En plus, le gaz naturel ne renvoie que très peu des gaz à effets de serres dans l’air, après la combustion.

Le prélèvement du gaz naturel

L’étape de prélèvement, qu’on appelle aussi extraction, est précédée par la localisation de gisement. Une fois ce gisement localisé, il est possible de passer à l’installation d’infrastructures pour lancer l’extraction. Cette étape consiste à atteindre la surface du gaz naturel enfoui dans le sol. Cela peut se faire en creusant un trou d’une profondeur variable selon le gisement. Toutefois, il est important de savoir que ce trou peut atteindre plus de six milles mètres de profondeur. L’infrastructure doit comprendre un derrick de forage qui va permettre d’insérer de manière verticale des tiges de forage. Un trépan à dents doit être installé sur une tige pour le forage. Une fois que le forage atteint la profondeur exacte, on passe à l’extraction proprement dite du gaz naturel. Ce dernier est tout de suite transporté via un gazoduc pour arriver à l’unité de traitement.

Le traitement du gaz naturel

Pour le gaz naturel, il n’est pas question de transformation, mais de traitement. Le traitement en question consiste à déshydrater le gaz naturel sur des points de rosée afin d’en séparer les différents composants. Cela permet d’avoir du butane ou du propane, du dioxyde de carbone et d’autres gaz comme l’hélium ou le gaz acide. Une fois ces composants libérés, le reste du gaz est principalement constitué de méthane. Ce dernier sera par la suite injecté dans les différents réseaux de transport de gaz.